Le programme IGNITE déclenche l’intérêt des consommateurs pour le café

Publié le

Abidjan, 06 juillet (AIP) – En vue de déclencher l’intérêt des consommateurs pour le café, le programme IGNITE a organisé un dîner débat scientifique avec une centaine de professionnels de la santé.

Selon une note d’information du programme transmise à l’AIP, cette rencontre, initiée le 14 juin à l’hôtel Pullman (Plateau, Abidjan), se voulait un voyage de connaissances pour échanger des informations scientifiques fiables, sortir des préjugés et passer du mythe à la réalité autour du café.

Aussi, pour parler des bienfaits du café sur la santé, le comité scientifique a-t-il fait trois présentations sur « Café et maladies métaboliques » animé par Dr Amos Ankotché (endicrinologue, diabétologue), « Café et maladies neurologiques graves », présenté par Pr Thérèse Sonan (neurologue) et « Café et pression artérielle », exposé par Pr Jean Baptiste Anzouan-Kacou (cardiologue).

Selon l’endocrinologue, la consommation du café réduit l’incidence des maladies hépatiques, des lithiases rénales et biliaires, du cancer colo-rectal, foie, vessie. Pour Dr Ankotché, il serait judicieux d’introduire la consommation de café parmi les conseils hygiéno-diététiques : café + sport + fruits.

Quant à Pr Sonan, elle s’est appesantie sur l’effet bénéfique du café sur la mémoire et l’attention; l’effet antimigraineux; la réduction de l’incidence de la maladie de Parkinson et de la maladie d’Alzheimer. Elle a fait savoir que le café aide à réussir le vieillissement cérébral normal et à lutter contre les oublis bénins du sujet âgé. Pour elle, si le café n’est pas un médicament, il module le risque de certaines maladies neurologiques graves.

Pour sa part, Pr Jean Baptiste Anzouan-Kacou a expliqué que le Café n’augmente pas la pression artérielle et le taux de cholestérol. Il a un effet bénéfique sur la réduction de l’incidence des maladies coronaires. Il a conseillé de tenir compte de la susceptibilité individuelle, de ne pas interdire la consommation de café au patient hypertendu et a recommandé le café filtré et instantané en cas d’hypercholestéromie.

Les questions ont permis aux membres du comité scientifique de rappeler des études scientifiques dont les conclusions mettent en évidence les vertus du café. Ainsi, il a été démontré que le café a des effets bénéfiques sur la prévention des maladies cardiovasculaires et neurodégénératives (Parkinson et Alzheimer), la réduction de l’apparition et de l’incidence du Diabète de type 2, la réduction de l’incidence de certains cancers et le soulagement des crises d’asthme grâce à la théophylline.

Selon les spécialistes, des études sur le sujet existent, il s’agit de donner l’information scientifique pour combattre les préjugés. C’est pourquoi, IGNITE s’est engagé à éduquer la communauté scientifique et les leaders d’opinion au sujet des bienfaits du café sur la santé, et promouvoir activement auprès des consommateurs les effets positifs de la consommation du café sur la santé.

Plusieurs actions ont été menées dans ce sens depuis le lancement du programme en février 2012. Il s’agit, entre autres, de rencontres et échanges avec des professionnels de la santé et surtout un forum scientifique autour du thème« Mettons en lumière les bienfaits du café ».

Pour l’année 2013, la campagne vise à étendre la sensibilisation au niveau des professionnels de la santé et des institutionnels, et à provoquer l’adhésion par des appels à l’action. Ceci, en s’appuyant sur les résolutions du Forum 2012 qui s’adressaient aussi bien aux chercheurs, au ministère de l’Agriculture, aux fabricants qu’aux professionnels de la santé.

En 2013, en plus des rencontres et des échanges avec les étudiants en médecine et les élèves infirmiers, le programme IGNITE prend en charge projets de recherches et s’engager dans le sponsoring des sociétés savantes. Ce, parce qu’il « se veut le programme de sensibilisation, d’éducation et d’information sur les bienfaits du café sur la santé par excellence ».

Le café est la 1ère denrée agricole échangée au monde, la 2ème marchandise la plus commercialisée après le pétrole. Il représente 4% du commerce mondial des produits agroalimentaires (1,8 milliard d’euros d’échanges en 2008) et la 2ème boisson la plus consommée après l’eau.

Source : L’intelligent

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s