AVSF soutient la filière café en Haïti

Publié le

Soutien à la compétitivité de la filière café paysanne dans la région de Thiotte, Baptiste et au niveau national par le renforcement de 25 coopératives: production, contrôle qualité, gestion, accès au capital, commercialisation et transformation.

La production de café est stratégique pour Haïti. Plus de 200 000 familles en tirent des revenus essentiels à l’acquisition de nourriture et scolarisation des enfants. Le café reste par ailleurs le premier produit agricole d’exportation et la filière génère des dizaines de milliers d’emplois saisonniers. Enfin, le maintien de ces systèmes agroforestiers de production de café, agrumes et avocats, est un enjeu environnemental dans ce pays presque entièrement déboisé. Cependant, la filière café est en crise du fait de l’insécurité politique chronique, de la dégradation des infrastructures et des services, de la volatilité des cours, des prix aux producteurs peu rémunérateurs, du manque de compétitivité des opérateurs. En 50 ans la production nationale a baissé de moitié, les rendements sont très faibles et la part de café de mauvaise qualité non exportable atteindrait parfois 50 %.

Il y a une quinzaine d’années avec l’appui entre autres d’AVSF et de certains acheteurs français notamment Ethiquable et Malongo, des coopératives ont adopté une démarche d’amélioration de la qualité par la fermentation et le lavage du café puis d’exportation directe vers les marchés du commerce équitable.

Aujourd’hui 25 coopératives représentant 10 000 paysans et leurs centrales exportent de petits volumes. La nouvelle action appelée Korékafé mise en œuvre par AVSF depuis fin 2012 comprend quatre axes :
le renforcement des capacités managériales de ces 25 coopératives par la formation en gestion de 150 jeunes membres, cadres et dirigeants élus,
la consolidation d’une offre de qualité par l’expérimentation et diffusion de techniques d’intensification agroécologique, par l’amélioration des infrastructures de fermentation et par la formation de jeunes responsables qualité,
le développement de nouveaux services des coopératives aux producteurs (microcrédit, location de matériel agricole, production de plantules, torréfaction…),
le renforcement de la gouvernance de la filière par un appui institutionnelle à l’Institut National du Café Haïtien et à la Plateforme Nationale des Petits Producteurs.

Source : avsf.org

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s