Le café haïtien catalogué pour mieux être représenté sur le marché international

Publié le Mis à jour le

Désormais, les acteurs œuvrant dans la filière café en Haïti connaissent les caractéristiques de leur produit privilégié considéré comme la perle noire de la Caraïbe. Ainsi, ils sont en mesure d’aller à la recherche du meilleur prix sur le marché international. Les caractéristiques décelées par huit dégustateurs venus des quatre coins du monde, liées à la région et à l’altitude d’où provient le café ont été communiqué lors d’un forum. 
Les dégustateurs lors de l’étape organoleptique de la classification 
Dans les locaux de la Coopération des coopératives des planteurs de café de l’arrondissement de Belle-Anse (COOPCAB), à Thiotte, les dégustateurs portant chacun un tablier travaillent dans l’après-midi du jeudi 28 novembre. Ils font une évaluation organoleptique de plusieurs échantillons de café. Dans un petit laboratoire, ils se laissent guider par leur flair pour sentir les finesses du café haïtien.
Les odeurs qui émanent du café inondent les lieux, mais seuls les dégustateurs maîtrisant la magie de discernement sont capables de les spécifier. Après avoir collecté et évalué physiquement les échantillons, les dégustateurs passent à l’étape organoleptique. Dans un premier temps, ils hument le café grillé à sec à maintes reprises. Tout de suite après, ils reprennent le même exercice après y avoir versé de l’eau. Enfin, ils ont goûté le café à différentes températures. Au bout d’une journée, ils ont terminé avec la dégustation et se préparent à rendre leur verdict. « Tous les cafés qu’on a dégustés ont été de bonne facture. Il n’y a pas eu de grands défauts détectés dans les échantillons sélectionnés », se sont convenus les dégustateurs, vendredi dernier, lors de la communication des résultats de la classification du café à Anse-à-Pitre.
Les dégustateurs venus des Etats-Unis, du Canada, du Japon, de la France, du Pérou, de la République dominicaine et d’Haïti ont effectué leur travail sur treize échantillons prélevés au niveau de cinq zones caféières dans le pays. La région de Thiotte est la seule du pays à présenter des échantillons de basse altitude (600 à 900 m), de moyenne altitude (900 à 1200 m) et de haute altitude (1200 à 1600 m). La zone de Baptiste offre des échantillons de haute et de moyenne altitude. C’est différent pour la zone de Beaumont dans la Grand’ Anse où l’on rencontre des échantillons de basse et de moyenne altitude. Les échantillons prélevés dans le Nord permettent de découvrir un café à basse altitude.
Le péruvien Yujra Tibed s’est baladé dans les jardins, accompagné d’un responsable de qualité au niveau des coopératives avec un altimètre pour déterminer l’altitude de chaque échantillon prélevé. « Les échantillons de haute altitude ont été le mieux notés appréciés par les dégustateurs. Ceux prélevés dans la zone de Thiotte ont eu une acidité très prononcée. Quant à ceux venant de la Baptiste, ils ont eu une acidité très bien équilibrée. Deux profils assez différents », a révélé Florent Gout. Pour les cafés de moyenne et de basse altitude, ils ont été très propres mais avec une faible acidité. Les dégustateurs ont pris le soin de ne pas communiquer les scores pour ne pas encourager l’esprit de compétition. Les dégustateurs ont indiqué qu’il est possible de produire un café de bonne qualité dans des zones de basse altitude. « Ce n’est pas parce que vous êtes dans une zone de basse altitude que vous allez produire un café de mauvaise qualité. L’altitude, le climat, les caractéristiques du sol sont autant d’éléments qui influencent la qualité », ont-ils affirmé. « Le but de cette exercice consiste à faire ressortir des caractéristiques propres à chaque zone.
Ce n’est pas un concours qui va permettre de dire que telle ou telle région présente un meilleur café qu’une autre. Il est question de voir s’il y a des zones qui présentent des caractéristiques similaires. Cela va permettre à ceux qui commercialisent le café sur le marché international de mieux présenter le produit », ont indiqué les dégustateurs. « Il y a un fort potentiel dans le café haïtien. Ça vaut la peine d’insister sur le volet qualité. La production du café exige des sacrifices, donc, il faut tout faire pour valoriser le café comme un produit de très haute qualité », a préconisé le dégustateur péruvien Yujra Tibed, responsable du volet qualité dans la coopérative CECOVASA au Pérou, félicitant l’AVSF pour son « projet Kore Kafe ». Selon lui, cette activité permettra aux producteurs et aux torréfacteurs d’aller chercher le meilleur prix pour le café sur le marché mondial. Elle permet aussi d’améliorer en permanence la qualité du café. Le coordonnateur du projet Kore Kafe, Jean Chesnel Jean, a profité de ce forum pour distinguer six producteurs faisant partie respectivement de COOPCAB et de l’Association des planteurs de café de Belle-Anse (APCAP) qui ont bénéficié d’un prêt subventionné pour la façon dont ils entretiennent leurs jardins en présence du coordonnateur de l’Institut national du café d’Haïti (INCAH), l’agronome Joubert C. Angrand.
Le forum de classification avait attiré la grande foule. Au cours de cet évènement, une foire-exposition a été organisée. Le grand public a eu une dégustation gratuite. Les communes Thiotte et Anse-à-Pitre étaient en fête. Le café, en plus d’être un breuvage, paraissait comme une culture. La musique d’un groupe de troubadour, l’interprétation d’un sketch sont autant d’activités qui ont marqué ce forum. « La classification du café est un passage obligé dans la recherche d’une meilleure qualité. Tous les pays de la région l’ont déjà effectué depuis bien des temps », a indiqué Jean Chesnel Jean, coordonnateur du projet Kore Kafe. A souligner que ce forum est une initiative des Agronomes et vétérinaires sans frontières (AVSF) dans le cadre du projet Kore Kafe.
 Jeanty Gérard Junior
SOURCE: Le Nouvelliste
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s